Conheça a
belíssima
Itacaré
Lazer,
tranquilidade
e aventura

La Ville Itacarè a été élevée à condition de commune en 1732. D’abord habitée par des indiens Tupiniquins, quelques uns disent Pataxós, São Miguel da Barra do Rio de Contas et Itacaré, depuis 1931, a été um important port clandestin du régne, de l’époque des temps magnifiques de l’exploitation de pierres précieuses dans la Chapada Diamantina.Toute la production s’écoulait à travers la rivière Rio de Contas, qui nait dans la Chapada et débouche à Itacaré, ce qui fait la Ville devenir la cachette de pirates qui y venaient attirés par les richesses. Au début du XVIII siècle les jésuites ont construit l’église de São Miguel, laquelle ne s’ést pas perdue dans le temps. Preuve de cela c’est que cette église a été constituée patrimoine historique.

Le Port de Itacaré, qui proportionnait une importante liaison entre les autres communes commence à perdre forces quand les premières routes ont été construites.

La culture du cacao, pendant des années, développée en ville a éte préservée. L’influence du fruit a éte tellement forte que la commune a commencé à faire partie de la Côte du Cacao. Aujourd’hui, Itacaré vit de la pêche et, principalement, du tourisme.

Avec 730km2 et environ 20 mille habitants, Itacaré garde les beautés de la Forêt Atlantique, pleine de ruisseaux qui vont vers l’Océan Atlantique, des reliefs qui vont des rochers aux buttes au bord de la mer, des reseves écologiques et des plages en forme de coquillage. Ce sont toutes ces merveilles de la nature qui font de Itacaré la ville des contrastes.

On y trouve des lieux pour s’amuser le soir ainsi que la pratique de sports. De plus il y a la tranquillité qui donne aux visiteurs la sensation d’etre chez eux. En se promenant dans les quartiers d’Itacaré c’est possible d’observer le charme des constructions historiques telles que l’église São Miguel, construite em 1718 et la La Maison des Jésuites (Casa dos Jesuítas).

Donnez jeu et de voir ce qui vous attend à Itacaré - BA

Youtube Vidéo produite et éditée par Francisca Matamala.

Voir quelques photos de notre belle ville.

 

Photo Itacare - 1

 

Photo Itacare - 2

 

Photo Itacare - 3

 

Photo Itacare - 4